EH 22 et 23 février 2014

2ème week-end du  Challenge de Printemps 2014

 

Merci aux capitaines de flotte pour leurs comptes-rendus qui vont vous permettre de revivre ce superbe week-end du Challenge de Printemps.

Merci à Jakez pour les magnifiques images que vous pouvez découvrir en cliquant sur ce lien http://flic.kr/s/aHsjTekVKo

Merci aussi à Paul BLONCE de AB Yachting qui à généreusement prêté un semi-rigide pour permettre de prendre ces photos.

 

 

 

 

IRC 1 (Samuel PRIETZ)

Belle reprise le week-end dernier pour le Challenge de Printemps de la Trinité sur Mer. En IRC 1, on comptait 8 inscrits (4 Grand Soleil, 2 Archambault 40 RC, le 47'IMS Saga et le J122 Made in Love). C'est peu, mais deux fois plus qu'à l'automne, et, espérons-le, deux fois moins que la prochaine fois (8 et 9 mars).

Les concurrents habituels des régates IRC auraient en effet bien tort de ne pas nous rejoindre: on a vu ce weekend des parcours bien mouillés, peu d'attente entre les manches, l'éternel soleil de la Bretagne sud, et le plaisir des retrouvailles entre amis et/ou adversaires.

Beau temps samedi, une quinzaine de nœuds d'ouest tournant au suroît en mollissant doucement dans la journée. Toujours (plus ?) compétitif malgré ses 11 ans, le Grand Soleil 44 Eleuthera remporte les deux manches du jour avec une avance sensible sur le Grand Soleil 43 Codiam et l'A40rc GOA, séparés de quelques secondes seulement en temps compensé.

Dimanche, alors qu'on aurait pu craindre du mauvais temps, le comité de course présidé par Jean-François PHILIPPE a pu sans difficulté lancer deux manches dans une brise assez stable en direction (175/180°), assez fraiche au début (15/20 nds selon les anémomètres) mais rapidement retombée à 13/15 nds. La mer, plus formée que la veille, exige des barreurs un peu plus de concentration. GOA remporte la première manche, la deuxième étant gagnée par Eleuthera. Codiam, en dessous de son niveau habituel, finissait 2nd et 3ème.

Ce week-end avait lieu la première confrontation des nouveaux 35 pieds tant attendus (A 35 Mk2, JPK 1080, Sun Fast 3600), mais je laisserai à Philippe Baetz le soin de vous en parler !

IRC 2 ( Philippe BAETZ)

Une belle flotte de 11 bateaux. Quatre nouveaux bateaux vont animer les débats jusqu'au Spi Ouest-France Intermarché et au-delà. YOLO, le Sun Fast 3600 de chez Jeanneau, successeur, espérons digne, du Sun Fast 3200 déjà vu à l'automne, CHENAPAN, le nouveau A 35 des chantiers Archambault, même carène, mais tout est changé, LEON, la dernière production du chantier JPK, typé croisière, tu parles ! et MATAF, MAT 1010, production récente du chantiers turque MAT dessiné par Mills Design.

En face, les amateurs habitués des débats IRC 2 à la Trinité, les A 35 : PRIME TIME de retour de quelques saisons en Méditerranée, REALAX, et DIDGERI TWO, le JPK 110  LANN AEL multi optimisé, le Grand Soleil 37 MUSIX, champion d'automne en IRC 2, le J 109 FRANJIPANE et sa toujours très belle carène, et le JOD 35 MELWAIG.

Nous parlerons plus tard des équipages. Mais tout indique que les « Pro » sont de retour en IRC 2 avec  leurs tout nouveaux bateaux. Dur dur pour les amateurs qui se retrouvent sur les unités « habituées » des entrainements d'hiver de la SNT. Cette confrontation est l'un des « must » de nos régates.

Sur l'eau, un exceptionnel week-end avec une fenêtre météo bien différente du défilé de dépressions qui touchent la Bretagne depuis quelques trop longues semaines. Le comité a lancé  les 4 courses du week-end en parcours banane 3 tours.

Pas facile de lire les classements en temps compensé car les certificats IRC 2014 sont en cours de préparation. On peut les reconstituer à partir des coefficients historiques.

Samedi, un vent d'ouest de 10 à 15 nœuds, 2 manches. Départ à haut risque sur une ligne très courte, d'autant que le départ est donné pour les IRC 1 et les IRC 2 ensemble.

1ere manche : Rappels individuels pour 4 ou 5 bateaux  qui ruinait les chances de figurer, notamment pour ceux qui réparaient (Musix). D'excellentes conditions, assez stables. Le groupe des nouveaux se porte en tête. Seul Prime Time réussit à suivre et profite d'une drôle de figure entre Chenapan et YOLO à la dernière bouée sous le vent avant l'arrivée pour enlever cette première manche. En 4, Léon, en 5 Musix, auteur d'une belle remontée. 3 OCS.

2ème manche dans des conditions plus faible, jusqu'à 8 nœuds dans les derniers bords. A l'arrivée, on retrouve (classement établi sur des coeff historiques), Léon en 1, YOLO en 2, Musix en 3. Puis Lann Ael, Mataf, Realax, et Prime Time. Chenapan DNF ?

Dimanche, plus de vent prévu, mais des conditions musclées, sans plus, de 15 à 20 nœuds, stables ou presque en direction. Ligne de départ un peu plus longue.

1ére course : à l'arrivée, en 1 YOLO, en 2 Chenapan, en 3 Prime Time, en 4 Léon, en 5 Lann Ael, en 6 Musix.

2ème courses : à l'arrivée, le trio  Chenapan, Yolo, Léon, puis Prime Time et Musix.

On retrouvera les mêmes dans quinze jours.

IRC 3 (Jacques PELLETIER et Frank FLAHAULT)

Après une période de vacances de régates commencée début décembre et prorogée de deux semaines du fait du coup de vent des 8 et 9 février,  la première épreuve du challenge de Printemps s'est déroulé ce week-end avec 18 bateaux inscrits en IRC 3.

Samedi matin, temps pluvieux, gris et peu engageant mais à la mi-journée le ciel se peignait en bleu, le soleil apparaissait et c'est par une mer belle avec un vent de 15 Kn au 270 que 14 bateaux franchissaient la ligne de départ de la première régate « du printemps ». Parcours banane, 2 tours, parcouru en heure environ. Le JPK 10,10 QUALICONSULT remporte la manche d'une poignée de secondes devant l'A31 BAROUF, suivi du SUNFAST 3200 GROUPE 5.

Devant un tel beau temps on ne résista pas au plaisir d'un deuxième parcours banane de 2 tours également. Le vent avait un peu molli se situant entre 10 et 15 Kn toujours au 270. Les deux tours furent parcourus en un peu plus d'une heure et cette fois renversement de situation c'est l'A31 BAROUF qui termine en tête devant le JPK 10,10 QUALICONSULT, le X 36S CEGIAEXPERT se classe troisième.

La journée se terminait là ; tout le monde rentrait sereinement au port et après quelques pintes de bière éclusées dans les divers estaminets de la Trinité les équipages allaient se reposer pour être fin prêt dimanche matin.

Dimanche, le vent était passé au sud à 20 kn et soulevait un clapot désordonné au niveau du Trého.

Le jury, toujours bien organisé, lançait les régates à l'heure dite et les IRC 3 comme la veille, s'élançaient au troisième départ mais au nombre de 12. Quelques-uns ne s'étaient sans doute pas réveillés ou avaient décidé que le vent étant un peu fort, rester au fond d'un lit douillet était une meilleure option.

Programme du jour deux parcours banane de deux tours pour notre flotte

Première régate, vent de SSE 20 kn un peu de clapot les deux tours sont parcourus en moins d'une heure comme la veille le JPK 10,10 QUALICONSULT s'octroie la première place devant le X 36-S X_ELLES.

Deuxième régate le vent toujours SSE molli aux environs de 17 Kn et la mer s'étant aplatie la régate se déroule dans des conditions magnifiques. C'est le X36S CEGIAEXPERT qui remporte la manche devant les JPK 10,10 PHILIA et X 362-S X-ELLES. Le JPK 10,10 QUALICONSULT, sans doute ayant peur d'être en retard pour le déjeuner, avait franchi la ligne quelque secondes trop tôt ce qui lui a valu un OCS bien mérité.

Une chose est sûre les conditions climatiques dont nous avons bénéficiées ce week-end ne sont pas typiquement représentatives d'un week-end d'hiver mais après tout il s'agit du challenge de Printemps et la nature s'est accordée avec l'appellation voulue par la SNT.

Une deuxième chose est également certaine, les classements, forcément, ne reflète pas la réalité des choses puisque beaucoup (trop) de bateaux naviguaient sans certificat de jauge donc avec un coefficient de 2 et plus particulièrement pour le JPK 10,10 Cherbourgeois RAGING BEE dont tout le monde a pu voir qu'il avait une nette tendance à naviguer, de belle façon, en tête de la flotte.

Un grand merci aux organisateurs et à toutes les personnes qui étaient sur l'eau pour organiser ce beau week-end de régates.

IRC4 (Jean-Claude MERLIVAT)

Dans notre petit groupe nous avons enregistré ce week-end le sympathique retour aux affaires de Belauan et de Madame Serpalune ; le groupe IRC4 était complété par le J70 Jaws Too et par le 31.7 Paulette la Mouette. C'est vraiment peu de participants. Espérons que Nautilux, Locmalo et quelques autres viendront se joindre à nous bientôt.

Samedi, 1ère régate. Nous partageons le 4ème départ avec les IRC4B mais aussi les Open7.50, les Mach 6.5 et autres 5.70 dont les capacités manœuvrières et les vitesses à certaines allures sont bien différentes de nos bateaux classiques. Cette disparité créée bien des problèmes sur le plan d'eau et il serait vraiment souhaitable que ces bateaux pour qui nous sommes quasiment des « obstacles », régatent entre eux et sur un terrain de jeu à part. Espérons que le nombre croissant de participants le permettra rapidement. Sur ce sujet, je me permettrai de poser prochainement au Comité de Réclamation quelques petits problèmes pratiques concernant l'application des Règles.

En fait, nous partons au 5ème départ car quelques impatients ont cru bon de partir plus tôt et ont généré un rappel général ; heureusement l'application immédiate du « black » (il semble que ce soit le nouveau terme à employer) les a calmés. Vent de 16-18 kn au 280, ligne bien posée (il me semble qu'elles le seront toutes durant le week-end), la flotte hétéroclite prend le près. Comme annoncé, le vent tourne à gauche et comme d'habitude, Brittany Drizzle s'échappe, creuse l'écart et passe la ligne en premier dans un vent qui faiblit à 14-16 kn.

Comme les jours allongent, le Comité envoie une seconde manche dans un vent qui continue à mollir doucement et arrive au 240. Cette fois ce sont les IRC3 qui font un général et nous qui continuons à attendre. Heureusement que la température est printanière... Enfin, départ, une heure de course et c'est encore Brittany ; mais cette fois on distingue son nom sur le tableau arrière. On est contents !

Dimanche matin. La Météo qui annonçait 25 kn deux jours auparavant s'est adoucie et nous n'aurons droit qu'à 20 kn plein sud mais avec une houle assez forte qui sur tribord amure cassait bien notre élan (il fallait que je la fasse !). Dans ce style de mer, les bateaux bien raides, aux poids bien centrés, s'en sortent plutôt mieux et surprise ... c'est encore Brittany qui gagne les deux manches.

Les Duo (Patrice CARPENTIER)

Peu de Duo ont répondu présent pour la reprise des régates, mais la flotte en double devrait augmenter au fil de la saison. Les 5 voiliers engagés ont fait un joli côtier en baie les deux jours. Samedi Le JPK 10.10 Mary de Moriceau s'est imposé avec une confortable avance sur ses trois rivaux classés. Dimanche, Patrick Isoard, le sympathique monsieur Uship de La Trinité sur Mer, a créé la surprise en coupant en tête la ligne d'arrivée avec presqu'une minute d'avance sur Mary. Le Sormiou 29 de Patrick aurait mangé du lion ? Pas complètement. Il nous explique : « Mary est parti en retard et ensuite il a dû revenir sur ses pas pour une erreur de parcours ». Patrick n'est pas dupe. Au près, il ne peut rien faire contre les JPK. Par contre il fait jeu égal au portant et donc marque l'avantage en temps compensé. Et durant la Transquadra qu'il va courir, il y a beaucoup de portant... En résumé, Patrick était content de ce joli week-end ensoleillé en baie de Quiberon.

Mach 6.5 (Manu GUEDON)

Les Mach 6.5 avaient été remisés au chaud pendant cet hiver. Fraichement révisés, voiles neuves pour certains en vue de la saison 2014, sept Mach 6.5 ont régaté en Baie de Quiberon pour le 2ème Challenge de Printemps de la SNT. 15 nœuds de vent samedi, 20 nœuds dimanche, de quoi égayer le plan d'eau Trinitain et slalomer au planning au milieu de la flotte IRC.

Pressé de partir, le premier départ de la saison est...  un rappel général. Poussée par le courant et aussi par son enthousiasme, la flotte se trouve au dessus de la ligne. Le deuxième essai est le bon. L'Ankou, Alternative Sailing et Némo s'échappent par la droite et passent la bouée dans cet ordre. À la bouée sous le vent, l'Ankou a subi la descente et passe en 3ème position. Derrière, Actual, KM3, MACHiavélique et Mach 2 Saint Denis se livrent bataille et ne sont jamais loin. Les conditions sont dures, vent irrégulier et fort clapot. Dernière descente sous spi, l'Ankou en profite et repasse en tête, Némo s'intercale devant Alternative Sailing et Actual. Le jeu des chaises musicales a commencé... la saison est lancée, personne ne veut laisser sa place.

Deuxième départ de la journée, la patrouille passe et prend Némo, L'Ankou et Mach 2 Saint Denis. Trois départs prématurés sur sept bateaux. Les vitesses sont proches. Bien que ce soit le début de la saison, certains ont la carbu au près, d'autres au portant. Les équipages se jaugent par rapport au Championnat 2013. Actual et Alternative Sailing semblent toujours très rapides et finissent la manche dans cet ordre. KMA3 est toujours là, prêt à bondir, tout comme MACHiavélique. À la moindre défaillance, les classements sont bouleversés. Les disqualifications n'empêchent pas la bagarre, les quatre premiers finissent dans la minute, alors que la différence entre le premier et le dernier n'est que de 2.5 minutes, après plus d'une heure de course, c'est plutôt serré pour des bananes, deux tours de 1.3 milles...

Conditions plus musclées pour un dimanche plus frais, 18-20 nœuds sur le plan d'eau. Au vu des conditions, la plupart ressortent les voiles d'entrainements, surtout ne pas abimer le jeu 2014. Dans ce vent de Sud, la houle est au rendez-vous, dans 20 nœuds, les Mach 6.5 flirtent avec les 17 nœuds. Bien choisir le moment de son empannage en haut de la vague, ne pas hésiter, envoyer la barre et repartir le sourire aux lèvres sur l'autre bord, quelle facilité... et surtout quel plaisir quand les équipages suivent. Alternative Sailing se rappelle au bon plaisir de la flotte et empoche les deux manches de la journée suivi d'Actual, Némo et Mach 2 Saint Denis. Les manches se finissent sur le même classement et comme la veille, deux minutes séparent les premiers des derniers. Le niveau est de plus en plus homogène, même si certains sont un peu plus faciles, mais ce n'est que le début.

Fin d'un week-end incroyable, quatre manches dans des conditions de rêve, une soirée samedi avec tous les membres de la classe autour d'une tartiflette géante. Convivialité, entraide, surf endiablés et bagarre sur l'eau, rejoignez-nous, vous verrez... La saison s'annonce passionnante.

Rendez-vous les 8 et 9 mars prochain pour le 3ème week-end du Challenge de Printemps  à la Trinité-sur-mer où nous espérons vous voir toujours plus nombreux.

Toute l'équipe de la SNT

 

Création de sites à Lorient Propulsé par e-majine