Un spi Ouest France à rebondissement et un sacré coup de tabac

Chers amis,

Le mois septembre promettait d’être sportif, il le fût. Après la nuit de l’ArMen, la Mini en mai de septembre, la Fifty–Fifty, le Spi Ouest France Destination Morbihan a aligné la grosse artillerie : 330 bateaux, 1700 équipiers plus de 90 bénévoles SNT venus de toute la France, 50 Jurys fédéraux, 30 Bénévoles de la Mairie pour les parkings, les navettes etc…, 50 embarcations pour gérer les ronds… Françoise, Monick, Sylvie, Gaëlle, Françoise, Anne-Laure, Muriel et Sabine ont vérifié tous les dossiers. Je ne vous dis pas le travail et les aberrations découvertes ! 3 jours avant l’épreuve la moitié des dossiers étaient encore vaseux…

Bref, vendredi Top départ, le vent est un peu trop violent après un mois bien calme, toutes les séries ne seront pas de sortie, au plaisir de certains et au grand dam d’autres… en soirée nous déplorons un bras cassé, un tombé à la mer, un dessalage de multi 2000, quelques démâtages, des voiles déchirées, bref un spi comme à Pâques les grandes années. Le lendemain, les pécheurs bloquent le port, remake de 2008 ? Certes non, en 2008 c’était un problème d’armateurs, là il en va de la survie de la pêche côtière, les négociations menées entre notre député avec le secrétaire de la préfecture et des pêcheurs motivés et responsables ont abouti à un rendez-vous avec la ministre de la mer et donc le déblocage du port …Le spi a pu reprendre son cours dès midi…bon départ pour tous et le lendemain de belles manches avec un vent plus soutenu qu’annoncé par les modèles météo….

Merci à tous les équipages pour leurs chaleureux témoignages de satisfaction ! Nous espérons que vous avez été aussi heureux que nous…

Je laisse à Célia, notre reporter attitrée, le soin de vous relater le spi vu par les metteurs en scène…

Briefing Spi

L'envers du décor du Spi Ouest-France Destination Morbihan

Le Spi Ouest-France Destination Morbihan s'est clôturé dimanche 27 septembre pour les 333 équipages inscrits avec des étoiles dans les yeux et de beaux souvenirs de ces trois jours de régate. Quand on pense régate, on pense vainqueurs, vaincus, rookies, grands noms, voiliers d'exception ou bateau familial... mais on oublie souvent ceux qui travaillent dans l'ombre pour que de beaux événements puissent voir le jour année après année. Ce sont les bénévoles qui, à terre comme en mer, donnent de leur temps et de leur énergie pour rendre les autres heureux.

Monick Cossec, représentante des bénévoles à la Société Nautique de la Trinité-sur-Mer (SNT), est inscrite au club depuis 1981 et est bénévole "à temps plein" depuis 2009 : "J'ai besoin d'être au club," explique-t-elle. "J'aime rencontrer des gens, échanger, partager alors je donne de mon temps et je ne calcule pas !".

Ce Spi d'automne a chamboulé l'organisation habituelle qui a dû composer avec les mesures sanitaires et un calendrier bien chargé. "C'était chaud car, tout comme les coureurs, nous n'avons pas eu le Challenge de Printemps pour nous échauffer. Mais tout s'est très très bien passé, tout le monde est content. Les gens étaient ravis de se retrouver, d'être réunis", précise Monick.

Sans les bénévoles, point de régate. Ils sont la cheville ouvrière des nombreux événements organisés par la SNT et Monick les connait évidemment tous : "Nous sommes 48 bénévoles fidèles qui participons toute l'année aux différents événements organisés par le club. Concernant le Spi, il y a 90 bénévoles en tout, dont les deux tiers de la SNT. Ces derniers, on les retrouve à terre pour les inscriptions ou l'émargement mais aussi en mer, sur les bateaux comité ou en zodiac pour la sécurité des équipages. Ils ont entre 30 et 75 ans et viennent de toutes les régions de France. Bien évidemment, beaucoup sont Trinitains mais nous avons aussi des Finistériens, des Parisiens...  Le Spi, c'est une fourmilière, les gens courent dans tous les sens mais chacun a son rôle et tout se passe très bien. L'ambiance est vraiment géniale, c'est beaucoup d'adrénaline et j'adore ça !".

Les coureurs sont rentrés chez eux mais le travail de Monick ne s'arrête pas là : "Maintenant, je vais aider à rentrer tous les équipiers dans l'ordinateur afin d'envoyer les résultats à la FFVoile".

Denis Jaeglé, vice-président de la SNT, est actif au club depuis 2015 : "J'ai toujours été tenté par être bénévole au club mais nous habitions la région parisienne. Depuis que nous sommes installés ici, avec mon épouse Sylvie, qui est secrétaire adjointe, nous sommes ravis de rendre service et de participer au dynamisme du club".

Concernant le Spi, Denis s'amuse : "J'étais sur un zodiac pour la sécurité sur le rond D. Nous avons eu pas mal de boulot, avec un démâtage, des bateaux abîmés et un abordage. Tout s'est très bien passé mais nous cherchons des jeunes pour remonter les bouées à la fin de la journée ! Je blague mais c'est une réalité, nous avons quelques difficultés à recruter parmi les jeunes. Nous savons qu'ils n'ont pas toujours beaucoup de temps mais toutes les bonnes âmes sont les bienvenues".

Tout comme Monick et les autres bénévoles, Denis ne compte pas ses heures : "J'étais artisan, j'ai donc l'habitude de faire beaucoup d'heures. Cela me fait plaisir d'être au club, avec les copains. Il y en a que je connais depuis très longtemps, comme Antoine et Jérôme Croyère, nous étions voisins quand je venais enfant en vacances et nous passions notre été ensemble. L'ambiance est excellente, que ce soit pendant les régates ou lors des réunions".

La convivialité est également le maître-mot de Didier Visbecq, président de la SNT : "L'ambiance de cette 42e édition a été excellente, les coureurs ont été satisfaits des courses mais aussi du village qui a accueilli beaucoup de public également, grâce aux équipes Ouest-France. L'organisation du Spi Ouest-France, c'est la synergie de nombreuses énergies. C'est une communauté de personnes qui œuvrent au bon fonctionnement de cet événement incomparable : les équipes bénévoles et salariées de la SNT, le Port de la Trinité-sur-Mer, la Mairie... Le Spi, c'est tout un village, celui de La Trinité-sur-Mer, qui vibre au rythme de cette magnifique régate".

La page du Spi se tourne mais la saison n'est pas pour autant terminée à la SNT, les bénévoles seront de nouveau sur le pont à la fin de la semaine pour le premier week-end du Challenge d'Automne 2020.

emargement spi

 

Pour les résultats du SPI cliquez ici

 

Après le poids des mots, le choc des photos !

Bouées.JPG

Photos des chefs : merci Vincent (à droite sur la photo) de nous avoir remplacé au pied levé le robinet de la cuisine !

Cuisine.JPG

 

Nous avions demandé aux skippers de retirer leur ancre de l’étrave, c’était sans compter sur les costauds petits bouts dehors en carbone… Peut-être à terme faudra-t-il les équiper d’un bumper en caoutchouc ?

Trou coque.JPG  Trou coque (2)

 

Tout va très bien madame la marquise si ce n’est qu’il faut que l’on vous dise qu’on déplore un tout petit rien… :

Un monstre nommé Alex est venu visiter le port dans la nuit de jeudi à vendredi et ce voyou s’est autorisé quelques extravagances…. Bien prévenu par la maréchaussée, nous avons évité le pire mais quand même… L’ectoplasme s’est enfui en nous laissant quelques stigmates sur le port et pour quelques arbres. Inutile de vous dire que la région a bien mal dormi cette nuit là !

 Open 5.70.JPG  J 70.JPG

 mini mini 2

Le week-end Prochain Challenge d’Automne: Renseignements et inscriptions ici

Nous serions tentés de dire déjà… Nous nous retrouverons avec plaisir.

A bientôt,

 

Création de sites à Lorient Propulsé par e-majine