SNT Newsletter 31 Juillet 2021

Chers tous,

Enfin les grandes vacances, celles que nous appelions le break du mois d’Août à une époque où les français s’offraient un vent de liberté…

Pour cette année Bingo! c’est reparti pour une convivialité au rabais…. Nos régates d’Août se feront, comme l’année passée, sans chaîne d’inscription et sans fiesta de proclamation des résultats….Mais le plaisir le plus sûr est de naviguer et de s’amuser en régates… Nous vous proposons cinq épreuves à retenir avant le grand rassemblement du Spi en Octobre.

On vous y attend nombreux :

Challenge Kerviler 2021.JPG  Affiche-v30-683x1024 Voiles et voiliers de la Baie 2021.JPG  

Open Mach Trophy 2021.JPG  Nuit des iles du ponant.JPG  Fifty-Fifty 2021 bis.JPG

Spi Ouest-France octobre 2021.JPG

National Waszp 2021 : 9 délégués SNT

Du 30 juillet au 3 août à Carnac, neuf  équipages de la SNT Waszp Academy s’affrontent face à 13 spécialistes de la série.  Sont sur les foils :Eliott Coville, Max Duez, Frederic Giraud, Manuel Guedon, Joseph Lamiot, Titouan Marilley, Theo Michez, Victor Samson et le spécialiste du grand large local Corentin Horeau…. L’espoir local Victor Samson court ce National sur un Waszp du Club particulièrement préparé pour l’occasion et équipé d’une voile neuve offerte par la société Asqualange de l’ami Jacques Pelletier qui depuis toujours soutien la SNT et a accueilli et formé à son bord de nombreux jeunes équipiers. Victor ne pourra pas accuser le matériel en cas de contreperformance…et nous souhaitons  à chacun bien sûr, le succès qu’il mérite. Nous souhaitons également à Jacques de renouveler, le 10 Août, sa victoire 2019 au Fastnet.

L'OptiFamilyCup du 23 juillet s'est déroulée comme prévu malgré le temps menaçant. Sept valeureux équipages ont bravé un petit vent soutenu et une mer formée derrière la digue. Sept enfants et sept adultes se sont confrontés et sont allés virer une bouée nichée derrière la jetée, le vent dans le nez pour deux aller-retour au départ de la cale de la SNT. Denis et Penny veillaient sur leur Zodiac et ont dû secourir deux équipages en perdition, scotché le long du quai pour l'un et pour un chavirage avec perte du safran pour l'autre. Mais tout ce petit monde est arrivé  à bon port.

Raphaël Menahes et son père Ludovic ont bien défendu leur première place suivis par RobinThumerel et Amélie sa maman.

Ils ont pu remporter deux magnifiques Gaspard le homard la star de la Boutik SNT cet été!

Merci aux participants et rendez-vous le vendredi 20 août à 18h pour une autre belle OptiFamilyCup.

1 Raphaël et Ludovic Menahes, 2 Robin et Amélie Thumerel, 3 Jane et Manuel Bertrand, 4 Arthur Rochier et Rémi Rupp, 5 Antonin et Gwel LeRoch, 6 Timothée d'Aboville et Jacques Rupp, 7 Timothé Rochier et Julien Rupp

Lundi 16 à 10 h (date provisoire) la TCT remontée de la rivière de Crac’h en dériveur, Paddle et Kayak

Inscriptions : Vladimir 06 31 10 82 82

Vendredi 20 à 17h30 OptifamilyCup : relais un enfant/un parent.

Inscriptions : Sylvie 06 65 70 43 52

Le Rallye Cap’Galice 2021, vécu du bord de Nithaïah

L’idée de créer au sein de la SNT un département « Rallye Grande Croisière » a mûri à la suite du rallye que la Société des Régates de Concarneau avait organisé pendant l’été 2020 aux Açores, rallye dont Didier Parez aura été le très brillant organisateur.

C’est à Vincent de Kerviler qu’a été confié dès l’automne 2020 par notre Pdt Didier Visbecq le projet d’organiser un premier rallye-grande-croisière du club.

Quelle destination ? L’Ecosse, l’Irlande, la Galice et pourquoi pas la Baltique…, la SNT réservant la destination Açores à la SR Concarneau.  Pour 2021, il a été décidé que ce serait l’Ecosse.

A la fin de l’hiver dernier, près de 25 skippers avaient inscrit leur voilier à Cap’Ecosse. C’était malheureusement sans tenir compte du Covid et du Brexit… Les autorités britanniques ne nous laissant entrevoir aucune autorisation d’accostage, il a fallu en mai improviser une solution de rechange. L’Espagne semblant accueillante, ce qui se sera avéré vrai, exit Cap’Ecosse, ce sera Cap’Galice.

Pour diverses raisons, l’effectif des inscrits à cette nouvelle destination a fondu et ce n’est finalementImage1 qu’une flotte de 12 voiliers, tous monocoques de 36 à 54 pieds, qui s’est élancée de La Trinité le 21 juin dernier ; parmi eux, trois équipages de membres de la SNT : Nithaïah, les 4 chemins VI et  X-elles qui, à peine parti,  devra jeter l’éponge au milieu du golfe de Gascogne sur rupture de bôme. Nous avons tous beaucoup regretté l’absence de Vincent et de son bateau tout au long du rallye. Heureusement, deux représentantes de son équipage ont  pu rejoindre à Vigo Les 4Chemins  VI à de Guy de Poix.

Sur Nithaïah, mon fier Grand-Soleil 40, comme sur les autres bateaux, la traversée du Golfe de Gascogne, 300 milles environ, s’est faite rapidement sur un seul bord, poussé par un puissant flux de noroît nécessitant une réduction de voilure. J’avais à mon bord un solide équipage : le trinitain Gilles Sabatier et notre ami Didier Parez, navigateur ayant  entre autres à son actif un tour du monde de  7 ans  sur son JPK38.

C’est dans la délicieuse baie de Cedeira que nous poserons tous la pioche à l’arrivée en Espagne.

Image3

A la Corogne, nous sommes ensuite accueillis au Real Club Nautico pour un très sympathique dîner des équipages… le violon d’Hélène et les accordéons de Laurent et de Mariecke accompagneront les chants de marins jusque tard dans la nuit.

Image2

A bord de Nithaïah, ma femme Elisabeth, de même que Hervé et Francine Cléris nous rejoindrons pour la croisière le long des côtes de Galice. Pour la petite histoire, Hervé a lui aussi une immense expérience pour avoir traversé 21 fois l’Atlantique en course, essentiellement sur son Multi50. Nous accueillerons également à notre bord Vincent, le benjamin du rallye, qui était descendu à bord du Sun Odyssée Phil et Sand.

Image4

La Galice est montagneuse ; sa côte est très découpée avec de nombreuses et profondes rias magnifiques qui se succèdent jusqu’à la frontière avec le Portugal. Un terrain de navigation exceptionnel ! Entre les pointes rocheuses, les plages de sable fin se succèdent.

Quant aux marinas, elles ne manquent pas ; toujours accueillantes, elles sont souvent gratuites si on navigue avec le Passeport Escale et sont rarement saturées comme c’est trop souvent le cas l’été sur nos côtes de Bretagne Sud…

Image5

Certaines escales méritent d’y passer un peu de temps comme La Corogne avec sa pétillante vie nocturne, mais aussi Muros, Muxia et bien d’autres petites villes dont Baïona, un pur joyau…Et comment évoquer, entre français, les yacht-clubs espagnols sans une pointe de jalousie ? Les équipages de Cap’Galice se sont notamment retrouvés dans ceux de Portosin et de Baïona pour des moments délicieux, conviviaux et festifs autour d’un verre ou pour un dîner de tapas…

A Portosin, les équipages profiteront de la proximité de Saint Jacques de Compostelle pour s’y rendre. Certains courageux, au lieu de prendre l’autocar, revêtiront les habits du pèlerin sur quelques dizaines de km de marche.

Après autorisation, car ce petit archipel est classé réserve naturelle, nous serons 8 bateaux du rallye à mouiller pour une nuit aux Îles Cies dans un cadre tout à fait exceptionnel.

Un mot sur le temps : même s’il n’a guère plu pendant notre séjour, nous n’avons jamais eu bien chaud avec un ciel trop souvent couvert. L’eau est froide, curieusement plus que sur nos côtes ; et le vent marin qui prend la température de l’eau ne nous invite guère à quitter le pull… Un temps d’Ecosse ont même dit certains d’entre nous ! Quelle femme ayant embarqué quelques tenues légères n’a pas été déçue, voire frustrée ? Quant aux bains, on ne restait que peu de temps dans l’eau.

Image6

Par ailleurs, nous n’avons pas manqué de vent. Il a aussi parfois fallu composer avec les « alizés portugais », ces vents parfois puissants qui soufflent du Nord le long de la côte, et se renforcent à proximité des caps. Il n’est pas rare qu’ils s’établissent à 30 Nd pendant plusieurs jours de suite.

Lors de la remontée de la flotte vers La Corogne, le programme établi par Vincent aura été un peu chamboulé en raison des vents forts. Malheureusement, nous n’étions qu’une poignée de bateaux à honorer l’invitation du Yacht-Club de Sada à un très généreux cocktail, les autres ayant profité d’une belle fenêtre météo pour remonter le Golfe de Gascogne, et de se retrouver à Groix ou aux Glénan avant de rejoindre leur port d’attache. Seul Philetsand, le voilier de Philippe et Sandrine St Cast, nous a abandonnés en poursuivant sa route vers le sud en vue d’un programme au long-cours…

Notons que la traversée retour d’un des bateaux aura été bien compliquée avec l’évacuation par hélitreuillage d’un équipier ayant eu un grave souci de santé… (voir ci-dessous).

L’ambiance a toujours été très chaleureuse entre les équipages qui pour la plupart ne se connaissaient pas et ont pu nouer de solides amitiés. Les chants, accompagnés aux instruments, ont contribué à rendre festives certaines soirées. Une mention particulière pour Didier Parez dont le répertoire de chants est tout simplement étonnant.

A bord de Nithaïah, les équipages ont tourné et j’accueillais pour terminer  un équipage très familial. Je leur proposais de poursuivre vers Gijon sur la côte nord espagnole tandis que tous les autres bateaux étaient rentrés en Bretagne. Notre traversée aura été aussi délicieuse que rapide avec la chance de croiser la route d’un troupeau de 6 globicéphales (petites baleines) et d’une multitude de dauphins tous plus sauteurs les uns que les autres.

Retrouvez pêle-mêle toutes les photos du rallye ici

Quelques enseignements à tirer de ce premier rallye grande croisière organisé par la SNT :

  • C’est une formidable initiative qui sera à renouveler à l’avenir vers l’Irlande, l’Ecosse etc… En 2023, la SNT laissera à la SRC de Concarneau le soin d’organiser son rallye vers les Açores, comme ce fut le cas en 2020
  • L’expérience a montré que se forment des petits groupes de 2, 3 ou 4 bateaux qui naviguent par affinité
  • Pour une simple question de convivialité, il parait préférable de limite la flotte à 15 ou 20 bateaux…

Tous ont tenu à saluer le gros travail effectué en amont par Vincent de Kerviler et tous l’ont chaleureusement remercié.

Antoine Croyère

Récit du sauvetage dans le golfe de Gascogne

Nous sommes sur l’un des participants au rallye Cap-Galice 2021 organisé par la SNT

Le rallye touche à sa fin et les bateaux remontent de la cote espagnole vers leur port d’attache

17 juillet 21 a 13h message laconique du CROSS reçu par le comité d’organisation du rallye sans plus de détails

« Nous venons d’être informés que ce participant a dû faire évacuer un de ses équipiers à 100 nm de La Corogne. Ils vous signalent qu’ils ont pris du retard sur leur date d’arrivée estimée. Ne vous inquiétez pas. »

Vincent relaye l’information aux participants du rallye et à la direction de la SNT. On attend d’avoir des nouvelles. A l’AIS, on voit que le bateau avance à faible allure mais progresse vers les Glénans.

Enfin le 18 à 12:40  message du bateau:

« Bonjour à tous,

Nous sommes désolés de vous avoir inquiétés.

Tout va bien à bord et nous avons enfin du réseau pour avoir des nouvelles de notre équipier qui est à l’hôpital de la Corogne. Il va mieux.

On va faire un stop aux Glénans ce soir puis  à Concarneau avant de rentrer sur Lorient Kernevel ».

Le skipper raconte :

"Nous sommes à 200 miles des côtes françaises, 150 miles de la Corogne.

16  Juillet 9 h Un équipier est malade : les symptômes sont si inquiétants qu’il est décidé de demander une assistance médicale.

Image7

Le cargo contacté prend en charge notre demande et nous met en contact avec le CCMM de Toulouse. Il reçoit l’ordre de faire route sur nous pour transférer l’équipier à son bord pour l’hélitreuiller ensuite.

A 11h le cargo est près de nous.

1ère solution : mise à couple devant leur porte d’accès pilote... meilleur moyen de démâter

Image8

2ème solution : Ils descendent une barque qui reste suspendue avec 3 hommes pour récupérer l’équipier au passage, mais dans la tentative, nous y laissons un balcon arrière.

Image9

3ème solution : le bain à l’arrivée de l’hélicoptère !!!

Image10

Il est 14h30 : Il saute à l’eau, il est récupéré et hélitreuillé

Image11

Le bateau doit repartir ... on restera 40 h sans nouvelles de lui. A noter que nous avions à bord un équipage de rêve, une équipière aux petits soins pour surveiller et rassurer le malade, un équipier qui n’a pas hésité une seule seconde avant de sauter dans l’océan afin de rejoindre le plongeur sans oublier une super équipière à la fois musicienne, polyglotte et photographe.

Cette dernière raconte :

« J’ai vraiment mesuré l’efficacité des secours en mer!!! Bravo et merci à eux… Je les ai remerciés par VHF au nom de tous... Mais ce qui a aussi contribué au bon déroulement de l’opération c’est qu’au sein de notre équipage, chacun a très vite compris son rôle et l’a assumé avec calme et rigueur! »

Alors que le malade, remis de ses émotions, commente sur le chemin de retour :

« Pas d'affolement à bord, un cap'tain calme qui ne montrait rien de la tempête qu'il devait avoir sous le crane et les deux équipières efficaces  sans démonstration excessive. Très belle leçon de vie. Je crois qu'on a un peu dépassé la notion de plaisance... Bel enrichissement »

Le skipper ajoute quelques détails en vrac :

- La communication avec le médecin sera dans un seul sens : il nous entendra mais nous n’aurons pas de retour...c’est assez déstabilisant

- C’est le CROSS Gris Nez contacté par le cargo qui a géré toute l’opération et le CROSS CORSEN, premier CROSS capté sur le chemin du retour, qui a permis d’informer le comité d’organisation

- Cela nous est arrivé en fin de croisière, l’équipage se connaissait bien, un poste chacun et un seul par poste et on s’est fait confiance 

- L’équipière  qui a assuré le contact VHF en anglais reformulait chaque fois le message reçu, avec ses mots et demandait confirmation 

- Le cargo a toujours respecté nos « refus » de manœuvres et a toujours cherché à nous proposer une autre solution 

- Un merci pour l’équipière qui vous a conté cette histoire de mer…

                                                               ________________________________

Le Tour du Finistère 2021

Quatre équipages Trinitains Esprit de sel VI, Jubilate, Felix et Upset  ont bouclé le TourDuf samedi 31 juillet. Des régates techniques dans des paysages et des éclairages sublimes entre Morlaix et Port La Forêt. En IRC le J92  Esprit de sel VI skippé par Matthieu Visbecq l’emporte.

irc tourduf.JPG

Rolex Fastnet Race le 8 Août

Le 8 août une trentaine d’équipages de la Baie de Quiberon prendront le départ du Fastnet 2021 vous pourrez les suivre en vous connectant sur Yellowbrick Rollex Fasnet race…  La SNT sera représentée par nos tous meilleurs (ou presque) dans toutes les classes…

Nous éditerons une Newsletter spécial Fasnet 2021 en retour de course.

Prochains spectacles à voir à La Trinité :

- La Longue Route le 13 Août

Le 13 août prochain le comédien Thierry Lavat vous fera vivre d’une manière origninale tant par sa fougue que par sa mise en scène, l’épopée de Bernard Moitessier et ses errances psychologiques avant de renoncer à la première course autour du monde… Une très belle soirée. Salle saint Joseph, entrée 10€

affiche

-Les Milles Musicaux le 10- 18 25 Août

Dans la nouvelle salle de La Vigie avec une programmation aussi prestigieuse de très jolis concerts. lesmillesmusicaux.com

Ecole de Voile

Pour les dernières places de l'été à l'école de voiel c'est par ici https://www.snt-voile.org/ecole-de-voile/

Il y en a pour tous, à partir de 5 ans, à la demi-journée, à la journée, en soirée, sur dériveur, catamaran, planche à voile, habltable (J70), Waszp (foiler pour apprendre à voler)...c'est à vous de choisir.

feva

Boutik

Chaque vendredi à l’entrée du marché de la Trinité retrouvez nos gentilles vendeuses qui vous proposeront marinières, peluches « craquantes », sweets et doudounes… des cadeaux sympathiques…

Boutik

 

 

Création de sites à Lorient Propulsé par e-majine